IL FINIRA TOMBEUR #24

(…)Épisode 24

À peine je pensais de la sorte, mon attention se tourna irrévocablement vers ma voisine la villageoise qui, demeurerait toujours très calme mais d’un calme perturbateur , oui parce-que je n’en pouvais plus j’en avais assez de son hypocrisie, je sentais que quelque chose n’etait pas net du coup je devais agir pour qu’elle puisse sortir son vrai visage…

Toute cette semaine passa comme un jeu, je gardais mes nouvelles habitudes bien encrées en moi, je ne parlais pas, si non pour répondre aux questions et après je redevenais calme. ☺

Je ne parlais pas à la blanche ni à personne d’autres, à vrai dire, en classe, je n’avais des affinités avec personne et on me remarquait pour cela. 🤔

J’etais là, seul dans mon coin, dans mon monde, comme d’habitude, je regardais les gens parler, rire, bref, j’etais le plus calme de la salle, si bien que l’orsque je me decidais à demander quelque chose à quelqu’un d’une façon assez discrète, je pouvais sentir tout ce qui était autour de moi devenir statique, comme si le temps s’arretait🤔😲

Tout le monde devenait calme et tendait l’oreille pour écouter ce que j’avais à dire. Et quand même ils ne parvenaient pas à ecouter ce que je disais, ils se rapprochaient de mon interlocuteur pour lui demander ce que je lui avais dis😱…

Ça commençait sérieusement à devenir gênant, très gênant même, mais je ne pouvais pas faire autrement, si non j’allais m’attirer les moqueries de plusieures personnes après, du genre  » Heu… 🤨 donc c’etait tout ça ici hein, (…) tu cranais pendant tout ce temps, donc c’etait pour venir nous parler après hein 😒😒… » je ne pouvais pas me permettre un tel luxe. mieux, je continuais de me faire passer pour un saint 😌 même si ça me faisait mal au fond.

Comme je l’ai déjà dit, les seules fois où je me sentais bien c’etait avec le Zangu et Mike. À la pause, nous étions toujours là à échanger, à rire et à discuter tous ensemble. Un jour, jen’ai pas voulu sortir à la pause et donc, je suis resté là, assis sur mon banc, à attendre quoi? 🤔 je ne sais plus😅 mais quelque chosee disait de rester là!!! Et d’observer.

J’ai remarqué que ce jour là, la villageoise qui était assise à coté de moi ne sortait pas à la pause, elle était assise là, comme tous les jours, elle ne faisait rien, elle ne lisait pas, elle était là, comme une statuette, à regarder les gens passer😲, et quelque chosee faisait comprendre que c’était une habitude chez elle.

Moi de mon coté j’etais là, faisant la même chose qu’elle, en évitant de croiser son regard, vu que je la détestais de tout mon coeur🤷‍♂️…

Nous étions donc assis là, sur le banc, deux places, dans un silence de cimetière qui devenais pesant mais que je faisais exprès de faire durer pour qu’elle se sente mal à l’aise mais, élle ne réagissait pas le moins du monde. 😒.

Ohhh, quel beau couple 👫💜

C’est là que Mike s’est presenté devant moi, tout joyeux tout content, il était encore dehors que je lui ai très vite fait signe d’entrer.

  • Ohhh le grand Michel on dit quoi? ☺
  • Je suis la le vieux Mike 😅
  • Donc toi tu as déjà décidé de ne plus sortir à la pause hein
  • Non c’est pas ça gar 😅
  • Y’a quoi alors man?
  • J… Je.. J je dis hein,
  • Quoi? 🤨
  • Toi tu viens me rendre visite dans ma salle tu restes debout? 😒
  • Haaa😅
  • C’est comme si tu ne voulais même pas venir me rendre visite hein 😒😒 ou bien on t’a envoyé de venir me tenter?
  • Ekie?! 🧐 tu m’as demandé de m’asseoir et je ne me suis pas assis?
  • Donc c moi qui doit te demander de t’asseoir hein? 🤔
  • Oui noh
  • Hum!! Eh ahh!! Donc avec toutes les places libres que tu vois partout partout là, tu n’as pas vu une seule ou tu devais t’asseoir😕 ou bien c’est ma place que tu veux? Ok

Je me suis levé comme un jeu, sans même me rendre compte de ce qui se passait, j’agissais cependant j’etais comme un spectateur, mon corps se laissait aller dans ce scénario rocambolesque.

Je lui ai dit, en lui tendante siége que je venais de liberer

  • Vieux frère, asisieds toi voilà la place que je te donne 🙃
  • Hein?
  • Gar va t’asseoir la bas

je l’ai poussé et il est tombé sur mon siege les fesses tout droit sur le banc Tump!!!

À cet instant la villageoise se sentit mal à l’aise😕 , j’ai cru voir comment elle froissait son visage, et jettait son regard obscure sur mon ami🤔…

M…Mais oui, 😅😜😜😜 c’est ça!!! Voilà!! Le signe du ciel que j’attendais depuis longtemps ☺☺ ALLÉLUIA !! Pour une fois j’ai agis et elle a réagis, net comme je l’ai toujours espéré.

Je savais que c’etait une fille sournoise, donc elle ne pouvait pas s’exprimer à haute voix pour qu’on puisse l’entendre non!! Elle devait afficher certaines micro-expressions pour exprimer son mécontentement, et par la, me donner l’acces au grale.

Mike venait juste d’occuper ma place, et elle était déjà énervée 😊 alors je fis signe à Mike de pousser un peu sur banc afin de me Liberer un peu d’espaces pour que moi aussi je m’asseille😜

Elle était encore plus énervée que la premiere fois, et moi j’exaltais au dedans de moi, 😄😄😄 … Mike la poussait et puis elle obéissait, elle ne répondait pas mais son visage se froissait encore plus que celui d’un enfant à qui l’on a refusé une friandise. 😄

À cet instant, je voulais qu’elle m’adresse la parole, j’etais preparé à lui verser toute ma rage mais, je sentais la maîtrise qui émanait de son corps. Mais ce n’etait m’as grave, comme l’effet cumulé, j’etais prêt à répéter le processus jusqu’au jours ou elle allait craquer.

Mike et moi on a donc commencé à engager de fausses discutions l’un et l’autre jusqu’à la fin de la pause ☺.

Le jours d’apres, nous avons remis ça, le jours d’apres aussi, et ainsi de suite pendant une semaine entière. 😜

L’orsque Mike ne venait pas me trouver en classe, je partais le chercher pour qu’on Vienne jouer notre scénario habituel pour mon plaisir et la rancœur de la villageoise.

La vie avait prise une routine, chaque matin je me rendais à l’École , effectuant le même trajet, marchant à la même cadance, prenant une moto par ci, un bus par là, pratiquement aux mêmes heures bref, j’effectuais des gestes miroirs tous les matins en me rendant à l’École que j’etais devenus si prévisible que je ne m’en rendais pas compte moi même.

Un lundi matin je suis arrivé en classe très tot, nous étions à peine 4 dans la salle y compris ma voisine la plus proche que je n’ai pas salué comme tous les matins en arrivant en classe.

À peine que j’ai eu le temps de m’asseoir qu’un de mes camarade demandais déjà si quelqu’un avait fait le devoir d’Education civique 😲

Mon Dieu, le devoir de quoi? 😲 je l’avais carrément oublié celui la merde 😩😩, qu’est ce que je pouvais faire? Je me rendais compte que j’avais oublié mon livre sur la table En tout cas, il me fallait un livre vite fait pour que je puisse rapidement commencer et finir ce devoir si non je risquais une grosse punition.

Nous étions à 4 dans la salle, je me suis donc levé, et j’ai parlé à haute voix…  » quelqu’un pourrait il me prêter son livre d’Educations civique? « 😩

Silence…

Personne ne pouvait vu que personne des trois autres ne l’avait. En fait je m’adressais plus aux deux autres vu que la villageoise qui était près de moi ne me plaisait nullement et donc on n’echangeait aucunes paroles.

Au moment donc de sortir voir dans les classes voisines si une personne pourrait en avoir, une main saisie mon uniforme 😲, juste le temps de me retourner que je m’apercevais que c’était elle, la villageoise, elle me tenait la veste, et me regardait droit dans les yeux.

À suivre…

  1. ILLUSTRATION: chelmi le chercheur
  2. HISTOIRE: chelmi le chercheur
  3. AUTEUR: chelmi le chercheur

Abonnez vous à la page Facebook en cliquant sur le lien ci dessous 👇👇👇👇

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créer un nouveau site sur WordPress.com
Commencer
%d blogueurs aiment cette page :